Les services de renseignements des Etats-Unis utilisent des portes d’entrées cachées dans les logiciels fabriqués par les principales entreprises informatiques américaines comme Google, Facebook ou Apple pour surveiller les internautes. Quels sont les réflexes à adopter pour nous en protéger?
 
Il s’agit d’abord d’utiliser une messagerie dont les serveurs sont hébergés en Suisse. A éviter: les comptes chez Gmail, Hotmail ou Yahoo. Une solution qui permet aussi de se protéger de manière plus générale de tous les criminels: en cas de piratage de sa boîte mails par exemple, on pourra ainsi plus rapidement lancer une procédure judiciaire.
La deuxième règle est de ne stocker aucunes données sur les clouds américains. Il est aussi recommandé d’installer un logiciel permettant de masquer son adresse IP.

Sur les réseaux sociaux

En ce qui concerne Facebook par exemple, les services de renseignements américains peuvent avoir accès à toutes vos données et en temps réel. Même à vos conversations privées! Un simple clic sur l’icône « j’aime » sous la représentation d’une feuille de canabis peut découler le refus d’un visa.
Il s’agit donc de bien veiller aux données qu’on y diffuse.

Informations compromettantes à notre sujet diffusées par d’autres internautes

Il faut effectivement toujours garder un oeil ouvert sur ce qu’on raconte à propos de nous sur le web. Des outils pratiques comme Google Alertes permettent de recevoir des notifications chaque fois qu’on publie notre nom sur internet.

Législation suisse

La nouvelle législation offrira cette possibilité… Mais il faudra encore débourser de gros montants pour se doter des outils techniques nécessaires à une telle surveillance. Sans oublier que de telles mesures ne pourront être prises que dans le cas d’une procédure pénale.
Sébastien Fanti, avocat et notaire à Sion, spécalisé dans les nouvelles technologies et internet
 
Source: Migros Magazine, 17 juin 2013
0
Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2011 - 2019 KF compta
Une comptabilité sur laquelle compter
Aller à la barre d’outils