Responsable de son personnel, toute entreprise doit tenir compte des aléas du climat. La loi sur le travail (LTr) et celle de l’assurance accident (LAA), ainsi que leurs ordonnances respectives, lui imposent des obligations concernant la santé ou la prévention des accidents. Parmi les mesures indispensables, il y a d’abord celle consistant à identifier les dangers présents dans l’entreprise pour la sécurité et la santé des travailleurs. Ensuite, il faut prendre les mesures de protection et les dispositions nécessaires selon les règles reconnues de la technique. « Les collaborateurs qui travaillent à l’extérieur, par exemple sur les chantiers, ou ceux qui doivent se déplacer sur les routes, sont bien sûr plus exposés aux risques liés aux intempéries », note Thierry Peseux, directeur de Fair 4 Security SA (F4S). Cette société, créée par la Fédération des Entreprises Romandes Genève en 2006, aide les entreprises à mettre en place un concept de sécurité et de santé au travail.

Plus précisément, la loi indique que les postes de travail à des températures ambiantes autour et en-dessous de zéro degré sont considérés comme présentant un danger particulier dû au froid. A noter que les employeurs doivent aussi tenir compte du vent, qui accentue la sensation de froid ou qui peut présenter des risques supplémentaires. « Il faut mettre à la disposition des travailleurs des équipements appropriés pour qu’ils soient protégés du froid, notamment des vêtements qui répondent à des normes (par exemple EN342, protection contre le froid1 et EN343, protection contre la pluie2) », résume Thierry Peseux.

Il faut prévoir un local où le personnel extérieur puisse venir se réchauffer lors des pauses, qui doivent être régulières. Il faut aussi être en mesure d’apporter les premiers secours en cas de problème, selon l’ordonnance de la loi sur le travail. « Les autres mesures importantes concernant les locaux. L’employeur doit s’assurer qu’ils restent bien isolés et chauffés pour le personnel qui y travaille. Et en vertu du règlement cantonal sur la propreté, sur la salubrité et la sécurité publique, il incombe à tout propriétaire d’immeuble (ou même d’une arcade) de prendre des mesures contre la neige et le verglas, soit directement, soit par délégation.

Enfin, tout le monde gagne à suivre des conseils élémentaires pour lutter contre le froid, comme se nourrir davantage en hiver et faire des pauses fréquentes. Pour être sûr de ne pas se tromper, tout employeur peut prendre des informations sur le site www.f4s.ch et se référer aux différentes solutions qui y sont proposées.

1Cette norme spécifie les exigences et les méthodes d’essais de performance des vêtements de protection contre le froid à des températures inférieurs à -5 degrés.

2Cette norme spécifie les exigences et les méthodes d’essais applicables aux matériaux et aux coutures des vêtements de protection contre les intempéries (par exemple précipitations sous forme de pluie ou de neige) contre le brouillard et l’humidité au sol.

Source: Journal de la FER, « Entreprise Romande » du 18 janvier 2013

0
Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2011 - 2019 KF compta
Une comptabilité sur laquelle compter
Aller à la barre d’outils